Texte sur bandeau
sur bandeau ligne 2

DU Méthodes psychologiques en criminologie et psychopathologie criminelle

  • Durée : 168 h sur 1 an
  • Accessible en : Formation continue
  • Langue(s) d'enseignement : Français
  • Niveau de diplôme requis à l'entrée : admission sous condition
  • Niveau de diplôme validé à la sortie : Diplôme Universitaire
  • Date de publication : 07-06-2021

Objectifs de la formation

Le DU a pour objectif de permettre à des psychologues, des juristes, des professionnels de la justice ou de la gendarmerie qui souhaitent exercer ou qui exercent déjà dans le domaine de la criminalité, d’acquérir des compétences affirmées et hautement spécialisées dans le domaine de la criminologie et de la psychopathologie criminelle.
Plus spécifiquement le DU vise à donner des connaissances théoriques en lien avec des situations criminelles, qu’elles soient contextuelles, sociales, ou spatiales, portant sur le profil psychologique de l’agresseur et de la victime, ainsi que sur une analyse très fine des scènes de crimes ou de l’acte criminel et de la logique qui peut le sous tendre.
La formation permet d’apporter des éléments pour cerner la psychopathologie des criminels et leur comportement et de rendre compte de leur fonctionnement psychique.
Le DU est profondément ancré dans la vie professionnelle et en interaction directe avec le terrain. Les enseignements sont basés sur des cours théoriques articulés aux situations professionnelles concrètes et à l’analyse de cas réels.
Ainsi, il privilégie l’approche clinique et judiciaire, l’approche psychopathologique des comportements criminels, ainsi que les pratiques aptes à comprendre l’acte criminel : les techniques d’investigations, les techniques de profilages, l’analyse du verbal et du non verbal, les procédés comme l’hypnose ou le détecteur de mensonges.

Spécificité de la formation

L'enseignement dispensé dans le cadre de ce diplôme universitaire est conforme aux préconisations du rapport d'information de MM. Jean SOL et Jean-Yves ROUX, fait au nom de la commission des lois et de la commission des affaires sociales n° 432 en date du 10 mars 2021.

Moyens pédagogiques mis en œuvre

  • Séances de formation en salle.
  • Salles équipées d’internet et/ou d’un vidéoprojecteur.
  • Études de cas pratiques et/ou exercices.
  • Salle informatique.
  • Travail en groupe.
  • Plate-forme de cours en ligne.
  • Espace numérique de travail.
  • Ressources documentaires (supports papier et numériques).

Compétences visées

À l’issue de la formation, les participants seront capable de :

  • acquérir des outils novateurs et des méthodes performantes pour optimiser leur exercice, dans le cadre d’une formation tout au long de la vie,
  • mener une analyse psychologique  fine et approfondie et de proposer des canevas psychopathologiques suffisamment étayés pour appréhender des situations dangereuses et complexes,
  • exercer au sein de dispositifs de pointe dans le champ de la justice et de la psychopathologie criminelle en apportant leur esprit critique dans une démarche suffisamment distanciée et rigoureuse,
  • intégrer des équipes plurielles dans un véritable partenariat et une pluridisciplinarité constructive, en proposant des compétences pour comprendre la psychopathologie des criminels et analyser les scènes de crimes,
  • offrir aux professionnels intéressés par la criminalité et la psychopathologie criminelle, une formation solide qui leur permet éventuellement de réorienter leur projet professionnel.

Intervenants

  • Jean-François ABGRALL, ancien gendarme, auteur de l’interpellation du tueur en série Francis HEAULME.
  • Améziane AIT MENGUELLET, psychiatre, expert auprès de la cour d’assises.
  • Peggy ALLIMANN, psychocriminologue, psychopathologue, analyste de la cellule d’analyse comportementale, Direction Centrale de la Police Judiciaire.
  • Christine CONDAMIN, MCF-HDR en psychopathologie, expert auprès des tribunaux.
  • Florent GATHEIRIAS, criminologue, psychopathologue, chef de la cellule d’analyse comportementale, Direction Centrale de la Police Judiciaire.
  • Liliana GJELOSHAJ, analyste ViClas/moeurs, service des sciences du comportement, Police Fédérale Belge, Bruxelles.
  • Marie Lucie GODARD, juge d’instruction, Tribunal de Grande Instance Nimes.
  • Abdelkader HAROUNE, commissaire divisionnaire de Police, co-responsable du DU.
  • François LE FÈVRE, policier fédéral, poly graphiste, service des sciences du comportement, Police Fédérale Belge, Bruxelles.
  • Benjamin LEVY, psychologue clinicien, docteur en psychopathologie et psychanalyse, membre de la Société Française de Psychologie Juridique.
  • Guy MARTIN, commissaire, ancien responsable de la cellule dite «du dépeceur de Mons».
  • Emmanuel MARTINAGE, membre de l’équipe de la cellule des tueurs du Brabant.
  • Nadia OUNIFI, assistante en psychologie, coordinatrice du réseau «TAM» (Techniques d’auditions de mineurs), service des sciences du comportement, Police Fédérale Belge, Bruxelles.
  • Eddy RENARD, membre de l’équipe de la cellule des tueurs du Brabant.
  • Gilbert THIEL, ancien premier juge d’instruction du TGI Paris, chargé de l’enquête sur le tueur en série Guy GEORGES.
  • Patrick VANSTEENKISTE, commissaire de police judiciaire, adjoint au chef de section "crimes", Police Judiciaire Fédérale, Mons - section de Tournai.
  • Etienne WÉRON, commissaire de police, Police Fédérale Belge, Bruxelles.

Pré-requis

Public visé

Le DU « méthodes psychologiques en criminologie et psychopathologie criminelle » s’adresse préférentiellement aux psychologues, aux fonctionnaires de police ou de gendarmerie et aux juristes. La diversité du public accueilli donne à ce DU sa particularité et une dynamique de groupe qui a ensuite des effets sur le travail en équipe dans chaque institution.

Modalités d'admission/Conditions d'accès

Les stagiaires sont recrutés à partir d'un dossier de candidature (document PDF 252 KB) (les dates pour rendre ce dossier sont indiquées sur ce document) par une commission de sélection.

Une dérogation pourra être accordée aux étudiant-e-s en droit et en psychologie, titulaires du Master ou sous certaines conditions à toute personne intéressée par les problématiques abordées dans ce DU.

L'ouverture de la formation est soumise à un effectif suffisant de stagiaires.

Effectif maximum : 25 personnes.

L’admission au DU C est conditionnée par :

  • avoir suivi avec assiduité les enseignements théoriques et travaux pratiques du cycle de formation,
  • avoir validé le mémoire de fin de formation.

Formalités d'inscription

Pour toutes les procédures d'inscription, les personnes sélectionnées seront contactées directement par le contact administratif (voir onglet Contacts).

Programme

Les sessions ont lieu tous les 15 jours, le jeudi, vendredi toute la journée et le samedi matin.
Une période de stage pouvant aller jusqu’à 200 heures en lien avec les thématiques du DU peut être effectuée au cours de la formation.

MODULE 1 - 35 H : techniques d’investigation.

  • L’organisation judiciaire.
  • La  police judiciaire : techniques.
  • La police technique et scientifique.
  • La médecine légale.
  • Conférences/séminaires.

MODULE 2 - 45 H : psychopathologie criminelle.

  • La psychopathologie criminelle.
  • Les types psychopathologiques les plus fréquemment impliqués dans les crimes.
  • La perversion.
  • Les agresseurs sexuels.
  • Les passages à l’acte.
  • Expertise psychopathologique.
  • La psychopathologie des tueurs en série.
  • Conférences/séminaires.

MODULE 3 - 50 H : les techniques du profilage.

  • Histoire du profilage.
  • L’analyse de la scène du crime.
  • Étude de cas réels sur les scènes de crime.
  • Recherche de signature.
  • Autopsie psychologique de la victime et de l’auteur.
  • Élaboration d’une méthode d’identification de l’agresseur.
  • Conférences/séminaires.

MODULE 4 - 8 H : l’interrogatoire et le profilage.

  • Techniques d’interrogatoire.
  • Détection du mensonge.
  • Analyse du non verbal.
  • Conférences/séminaires.

MODULE 5 - 30 H : psychologie légale.

  • La procédure judiciaire.
  • La criminologie.
  • Le psychologue et le milieu pénitentiaire.

TOTAL : 168 HEURES

Insertion professionnelle

Développer les connaissances, les capacités d’analyse et d’accès au monde du travail, telle est l’ambition des formations que nous proposons. N'hésitez pas à consulter l'ensemble de notre offre de formation ou à prendre contact avec nos conseillères formation pour toutes demandes complémentaires.

Contact administratif

  • Hélène GUILLUY
    (33) 03 20 41 72 84
    dfca-du-pontdeboisuniv-lillefr

  • Campus Pont de Bois
    rue du Barreau - Bâtiment A - BP 60149
    59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX

  • Niveau 1 : RdC Bureau A1.670 : ouvert mardi, mercredi et jeudi
    de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Lundi et vendredi en télétravail (uniquement joignable par mail). Merci de votre compréhension.

Responsables pédagogiques de la formation

  • Rosa CARON - Maître de conférence et habilitée à diriger des recherches en psychopathologie et en psychologie clinique, Université de Lille - Campus Pont de Bois et CRPMS EA 3522, Paris Diderot.
    (33) 03 20 41 62 40
    rosa.caronuniv-lillefr
  • Abdelkader HAROUNE - Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP).

 

 

Dates, horaires, lieu, tarifs

  • Dates : janvier à juin 2022
  • Durée : 168 h sur 1 an (3 jours 1/2 tous les 15 jours) + stage éventuel de 200 h maximum
  • Tarifs :
    • 21 €/heure. Dans le cas où le stagiaire ne bénéficie pas de financement (OPCO, employeur, etc.), l’université peut proposer sous conditions une exonération partielle des frais de formation.
  • Lieu de formation :  bâtiment A - campus Pont de Bois - métro Pont de Bois - Villeneuve d'Ascq